printer printer Cliquer sur l'icône verte à droite
Dette odieuse (BD)
Epuisé
par Damien Millet , Frédéric Chauvreau
30 mars 2006

Dans de nombreux pays, une dictature a laissé en héritage une dette colossale. Cette dette odieuse, qui a servi à renforcer et à enrichir un régime despotique, n’a pas à être remboursée par les populations meurtries par ce même régime.

A travers 4 pays emblématiques, Frédéric Chauvreau et Damien Millet nous font suivre 4 destins pétris de révolte et d’espoir. Le vieux congolais, la danseuse indonésienne, la mère irakienne, le jeune argentin sont autant de témoins des ravages de la dette odieuse.

Depuis le début des années 1980, le mécanisme de la dette du Tiers Monde permet au Fonds monétaire international, à la Banque mondiale, aux entreprises multinationales et à quelques grandes puissances d’exercer une domination implacable sur l’économie mondiale, au détriment de milliards d’hommes et de femmes dont les droits fondamentaux sont bafoués. Dès lors, l’annulation totale et inconditionnelle de la dette du Tiers Monde constitue
le premier pas indispensable vers la construction d’un monde soucieux d’égalité, de fraternité et de justice.

Pour la première fois, une bande dessinée présente un axe majeur de ce combat : la dette odieuse.

« DETTE ODIEUSE »
Par Frédéric Chauvreau et Damien Millet

Ed. CADTM/Syllepse
48 pages couleurs format A4
Prix : 9 euros
ISBN Syllepse : 2-84950-003-8
ISBN CADTM : 2-930443-02-2

******




Extraits du quotidien Paris Normandie (Benoit Vochelet), 1er juin 2006 :

« À travers quatre portraits finement tournés, un vieux congolais, une danseuse indonésienne, une mêre irakienne et un jeune argentin, cette dette apparaît, au fil des pages, effectivement de plus en plus odieuse. Le coup de crayon intelligent de Frédéric Chauvreau et le texte revendicatif sans lourdeur de Damien Millet « tapent » dans le mille. »

Extraits du journal Nature Progrès, juin 2006, n°58 :

« Pour la première fois, une bande dessinée nous explique, par des images chocs et des textes simples, la domination qu’exercent la Banque Mondiale et le FMI sur des pays pauvres. A la fin de la BD, on a l’impression nauséabonde que le Mal est en action et que désormais, il a les rênes en main ! Le droit international prévoit pourtant qu’une dette contractée par un régime dictatorial (comme l’Indonésie ou l’Irak par exemple) peut être annulée par le suivant. Mais rien n’arrête les créanciers inspirés par les appétits féroces des grandes banques. Soutenir le CADTM (Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-Monde) en achetant cette bande dessinée, la faire lire à nos enfants, est un acte civil de grande envergure.
 »

Extraits du journal de la Confédération Paysanne Campagnes solidaires, juin 2006 :

« Excellent rebond que cette bande dessinée, après notre dossier « Maudite soit la dette » (cf Campagnes solidaires n°201, novembre 2005). Quatre histoires, quatre exemples, illustrent le poids insupportable pour les peuples des dettes contractées par les dictatures congolaise, indonésienne, irakienne et argentine. Les dessins frappent par la beauté réaliste de leurs traits, la force des couleurs, une esthétique qui marque chaque planche de sa brutale beauté. Le texte porté par Damien Millet, président du comité pour l’annulation de la dette du tiers-monde (CADTM) est clair, explicite, implacable. Du bel ouvrage pour expliquer et dénoncer un crime organisé par les plus hautes autorités du monde
contre des populations a qui nous devons un engagement sans faille à leur côté, pour que soit jeté dans les poubelles de l’Histoire le joug de la dette qui les asservit.
 »

Critique à lire sur www.afrique-asie.fr.


Damien Millet

professeur de mathématiques en classes préparatoires scientifiques à Orléans, porte-parole du CADTM France (Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde), auteur de L’Afrique sans dette (CADTM-Syllepse, 2005), co-auteur avec Frédéric Chauvreau des bandes dessinées Dette odieuse (CADTM-Syllepse, 2006) et Le système Dette (CADTM-Syllepse, 2009), co-auteur avec Eric Toussaint du livre Les tsunamis de la dette (CADTM-Syllepse, 2005), co-auteur avec François Mauger de La Jamaïque dans l’étau du FMI (L’esprit frappeur, 2004).

Frédéric Chauvreau