printer printer Cliquer sur l'icône verte à droite
La dette expliquée aux amateurs de reggae ...
La Jamaïque dans l’étau du FMI
4€
par Damien Millet , François Mauger
7 janvier 2004

Commandez La Jamaïque dans l’étau du FMI


Prix de vente
 : 4€ + 3€ de frais de port si envoi postal (ajouter 1€ par livre supplémentaire)
Passez commande soit via le formulaire sur la page Publications, soit par courrier électronique auprès de commandes AT cadtm.org, soit par courrier postal au CADTM.
CADTM, Rue Fabry, 35, 4000 Liège. Tél : 32 (0)4 226 62 85.
Contact : commandes AT cadtm.org
Tél : 32 (0)4 226 62 85

Présentation du livre :

Il en est des dettes comme des pièces de monnaie : elles ont chacune deux faces. A toute dette financière d’un pays pauvre, correspond une dette historique, sociale, écologique et morale contractée par ceux qui se sont
enrichis au cours des siècles. Ainsi pour la Jamaïque.

Au début des années 1970, un jeune Jamaïcain fait une entrée fracassante sur la scène musicale internationale. Les cheveux tressés, le verbe haut, le regard fier, Bob Marley s’impose très vite comme un musicien unique. Au
point de devenir un symbole universel de dignité. A ses côtés, le reggae s’installe pour durer.

En ces années d’enthousiasme, le peuple jamaïcain a tenté de prendre son destin en main. Mais, très vite, des forces étrangères ont tenté de brider ses envies d’indépendance.

Ce livre est le récit de sa lutte acharnée contre le Fonds monétaire international (FMI). La dette est en quelque
sorte le nerf de cette guerre.

La Jamaïque n’est pas un des pays les plus pauvres, mais la pauvreté y règne sans partage. La dette y fait des ravages parmi les plus démunis.

Aujourd’hui, c’est tout le peuple jamaïcain qui va droit à l’abîme. Il est de notre responsabilité de ne pas laisser faire. Et de nous engager à ses côtés.

La Jamaïque dans l’étau du FMI, par Damien Millet et François Mauger, éd. L’Esprit frappeur, Paris, 2004.

124 pages
105 x 170 mm
ISBN : 2-84405-206-1
Prix : 4 €



Extraits du mensuel Le Monde diplomatique, mai 2004 :

« La Jamaïque est un exemple édifiant des ravages que peut provoquer le Fonds monétaire international (FMI). Le livre de Damien Millet et François Mauger part de l’endettement forcé de ce pays pour aboutir à l’actuelle situation de violence et de pauvreté dans laquelle vivent la majorité des Jamaïcains. Lorsque, en 1972, après dix années de conservatisme, la gauche progressiste a accédé au pouvoir, elle a pris des mesures sociales, a nationalisé les principales entreprises et a refusé maintes fois les conditions de prêt du FMI, qui exigeait une réduction des dépenses publiques et une dévaluation du dollar jamaïcain. En 1980, le parti conservateur accède au pouvoir avec l’aide active des Etats-Unis ; la dette du pays est allée en s’accroissant tandis que la population voyait son sort empirer. Ce livre clair et concis explique le fonctionnement et les politiques concrètes du FMI, mais n’oublie pas la culture jamaïcaine de la résistance populaire portée par le reggae. »



Damien Millet

professeur de mathématiques en classes préparatoires scientifiques à Orléans, porte-parole du CADTM France (Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde), auteur de L’Afrique sans dette (CADTM-Syllepse, 2005), co-auteur avec Frédéric Chauvreau des bandes dessinées Dette odieuse (CADTM-Syllepse, 2006) et Le système Dette (CADTM-Syllepse, 2009), co-auteur avec Eric Toussaint du livre Les tsunamis de la dette (CADTM-Syllepse, 2005), co-auteur avec François Mauger de La Jamaïque dans l’étau du FMI (L’esprit frappeur, 2004).

François Mauger