printer printer Cliquer sur l'icône verte à droite
[Video] Faut-il annuler les dettes détenues par la Banque centrale européenne ?
par Eric Toussaint , Renaud Lambert , Aline Fares , Benjamin Lemoine
28 septembre 2021

Université du CADTM 2021 - Conférence du jeudi 23 septembre - Faut-il annuler les dettes détenues par la Banque centrale européenne ?

Avec :

  • Renaud Lambert (Le Monde Diplomatique),
  • Benjamin Lemoine (chercheur au CNRS et auteur de L’ordre de la dette. Enquête sur les infortunes de l’État et la prospérité des marchés) ;
  • Éric Toussaint (porte-parole du CADTM International),
  • et Aline Farès (autrice de « Chroniques d’une ex-banquière »).

En février 2021, la question des quelques 2500 milliards d’euros de dettes souveraines détenues par la Banque centrale européenne défraye la chronique ! Le 5 février, 150 économistes de 13 pays européens appellent dans une tribune à annuler ces dettes entre les mains de la BCE. Trois semaines plus tard, dans une nouvelle tribune, 80 économistes appellent au contraire à envisager une autre solution. Entre temps et sans surprise, la présidente de la BCE Christine Lagarde considère l’annulation comme contraire aux traités européens et, de ce fait, « inenvisageable ». Alors pour ou contre ? Simple bouffée d’oxygène économique ou véritable levier politique ?

Pour cette discussion constructive, nous accueillions Renaud Lambert, Benjamin Lemoine, Éric Toussaint et Aline Farès.


Eric Toussaint

docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris VIII, porte-parole du CADTM international et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France.
Il est l’auteur des livres, Capitulation entre adultes : Grèce 2015, une alternative était possible, Syllepse, 2020, Le Système Dette. Histoire des dettes souveraines et de leur répudiation, Les liens qui libèrent, 2017 ; Bancocratie, ADEN, Bruxelles, 2014 ; Procès d’un homme exemplaire, Éditions Al Dante, Marseille, 2013 ; Un coup d’œil dans le rétroviseur. L’idéologie néolibérale des origines jusqu’à aujourd’hui, Le Cerisier, Mons, 2010. Il est coauteur avec Damien Millet des livres AAA, Audit, Annulation, Autre politique, Le Seuil, Paris, 2012 ; La dette ou la vie, Aden/CADTM, Bruxelles, 2011. Ce dernier livre a reçu le Prix du livre politique octroyé par la Foire du livre politique de Liège.
Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 par la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015.

Renaud Lambert
Aline Fares

Conférencière, auteure et militante.
Voir également sa page « Chroniques d’une ex-banquière »

Benjamin Lemoine

est chercheur en sociologie au CNRS spécialisé sur la question de la dette publique et des liens entre les États et l’ordre financier.
Il est l’auteur de L’ordre de la dette, Enquête sur les infortunes de l’État et la prospérité du marché (La Découverte, 2016)