La Marche Mondiale des Femmes - Journee internationale de lutte pour les droits de femmes en Belgique

28 février par Marche mondiale des femmes


Nous, organisations féministes membres de la Marche Mondiale des Femmes, appelons à une mobilisation nationale (Liège, Gand, Namur…) à manifester à la Gare Centrale de Bruxelles et à participer à la grève féministe le 8 Mars 2022 en coordination avec les syndicats du pays, pour exiger le respect de nos droits et l’égalité au travail, dans la rue, au sein des foyers, et partout ailleurs.

Cette année, la Marche Mondiale des Femmes - Belgique demande une politique socio-économique de relance féministe et une gestion de la crise sanitaire qui permettent aux femmes d’effectuer un travail rémunéré à temps plein et aux hommes d’assumer davantage de responsabilités y compris familiales ! Notre lutte féministe plaide pour une autre organisation du travail et pour une relation harmonieuse avec la nature qui requiert également une transition vers un modèle énergétique plus juste. Nous nous opposons aux violences économiques qui ne font que plonger les femmes dans la précarité.

Nous demanderons aux pouvoirs publics un vrai renforcement du système de protection sociale et une lutte contre l’appauvrissement des femmes, d’améliorer et adapter les services de soins de santé spécifiques pour les femmes et les personnes LGBTQIA+,

Nous disons stop à toute forme de discrimination envers les femmes de tous les âges, les personnes trans, non binaires, les personnes migrantes. Nous demandons une justice fiscale qui s’attaque réellement à la fraude et l’évasion fiscale et qui opère une redistribution équitable des richesses. Nous exigeons l’arrêt des violences sexistes, institutionnelles et administratives envers les femmes migrantes. Nous demandons une véritable intégration des femmes via la valorisation de leurs compétences dans les politiques d’emploi et garantissant leurs droits, leur régularisation sur base de critères clairs, permanents et non limitatifs.

Cette année, dès la réouverture des boîtes et des bars, les bruxelloises ont dénoncé massivement avoir été droguées et abusées sexuellement, en créant un mouvement #BalanceTonBar. Nous marcherons pour dénoncer les violences sexuelles et de genre envers les femmes. Nous serons présentes pour condamner la culture du viol et du harcèlement.

Nous nous réaffirmerons notre solidarité envers les femmes du monde entier afin que la paix, la justice, le principe de l’égalité entre les femmes et les hommes prévalent sur les violences physiques, sociales et économiques. Dans ce cadre, nous soutenons les femmes afghanes qui ont lutté au cours des 20 dernières années pour la reconnaissance de leurs droits, malgré l’instabilité politique et les conflits qui se sont succédé. s. En tant que mouvement féministe, nous voulons faire comprendre à nos gouvernements que reconnaître les Talibans au pouvoir ne fera que contribuer à la régression des droits des femmes et à l’abandon de la démocratie dans la région. Finalement, nous saluons la victoire de la lutte des femmes colombiennes qui ont réussi à la dépénalisation de l’avortement ce 21 février 2022, à la suite d’un arrêt de la Cour constitutionnelle, ce qui constitue sans doute une avance historique pour les droits humains.

Le village féministe, commencera à 16h00, celui-ci accueillera des ateliers, des actions Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
créatives et revendicatives. Parmi les actions de cette journée nous aurons : un Flashmob en solidarité avec les femmes d’Afghanistan pour démarrer la marche, une représentation d’ESPER (Epouses Sans Papier en Résistance) sur les violences de genre et les migrations, une expo de photos de Alexa Rochi sur les luttes des femmes colombiennes, des performances du Réseau des Jeunes Italien.nes à Bruxelles, ainsi que des chorales (Citoyennes, CNCD, ATTAC…), La ligue des travailleuses domestiques, un cortège des “Fridas”. Également, il y aura un rassemblement des femmes autour de l’agriculture organisé par le FIAN et plusieurs autres actions.

Ensuite, à 17h30, le rassemblement aura lieu et la marche partira de la gare centrale vers les environs, pour se terminer à 18h30 au carrefour de l’Europe avec plusieurs interventions et animations. La fin de l’événement est prévue à 19h30.

Tant que toutes les femmes ne seront pas libres, nous serons en marche !

Les journalistes et la presse en général, si vous souhaitez soutenir notre cause, vous êtes les bienvenus !

  • Journée de grève féministe !
  • Action syndicale de solidarité internationale : 11h
  • Village féministe : 16h00 (Ateliers, expositions, performances)
  • Rassemblement National et lancement de la marche : 17h30
  • Retour de la marche à la Gare Centrale (discours, prises de parole, animations) : 18h30
  • Fin de l’action : 19h30




Autres articles en français de Marche mondiale des femmes (40)

0 | 10 | 20 | 30