Hommage à notre camarade Alo Noël

1er février par Attac-Togo


Pour certains, c’est une tragédie, une catastrophe, pour d’autres c’est un drame, un
désastre.

Nous dirons tout simplement que la mort de Alo (Noël) LEMOU est une triste vérité qui nous déchire le cœur et que nous ne sommes pas prêts d’accepter.

Au sein de notre association ATTAC-TOGO, presque tout tournait autour de Alo que nous connaissons tous sous le nom de Noël. Il était à la fois le collègue, le mentor, l’ami et le frère de tout le monde. Noël était quelqu’un de très brillant et très engagé. Dans le cadre du travail, il apportait toujours des idées très innovantes et était prêt à les défendre corps et âme.

Noël était très actif et débordait d’énergie. A chaque fois qu’on se rencontrait, il mettait toujours un sourire sur nos lèvres à travers ses blagues et anecdotes. Noël était une personne très simple et très aimable. Il était à la fois très ouvert d’esprit et naturellement humble.

Sur des sujets liés à la politique, à l’environnement (changement climatique) ou au développement durable (ODD), Noël était toujours le premier à nous éclairer et à nous donner son point de vue. Son amour de la chose l’obligeait chaque fois à dénoncer des injustices à travers ses articles.

Noël était également un jeune entreprenant et un grand visionnaire capable de reconnaitre les opportunités dans chaque situation et de mettre tout en œuvre pour arriver à bon port.

Comment ne pas avoir de l’admiration pour cet homme qui a été, durant les dernières années de sa vie, la pierre angulaire pour ne pas dire l’un des principaux piliers de notre association.

Aujourd’hui Noël n’est plus dès nôtres mais ses réalisations, son acharnement face au travail témoigneront éternellement de son engagement et de son leadership.

Noël ne laisse pas derrière lui que nous, sa famille associative, il laisse une famille (sa famille) et une famille (sa propre famille). A la veuve et aux orphelins nous exprimons notre profonde compassion et nos sincères condoléances et prions avec eux pour le repos de l’âme de notre frère et ami, leur père, frère, cousin et oncle.

Alo ! Alo ! Alo !
QUE TON ÂME REPOSE EN PAIX, NOËL

Source : https://blogs.attac.org/groupe-afrique/article/hommage-a-notre-camarade-alo-noel]

Alo Noël LEMOU était secrétaire général d’Attac Togo (branche CADTM/ATTAC située à Lomé) depuis quelques années et journaliste engagé, notamment contre l’extraction des phosphates et du ciment au détriment des populations et du budget de l’État togolais, contre l’installation par Bolloré et la Banque mondiale Banque mondiale
BM
La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) a été créée en juillet 1944 à Bretton Woods (États-Unis), à l’initiative de 45 pays réunis pour la première Conférence monétaire et financière des Nations unies. En 2011, 187 pays en étaient membres.

Créée en 1944 à Bretton Woods dans le cadre du nouveau système monétaire international, la Banque possède un capital apporté par les pays membres et surtout emprunte sur les marchés internationaux de capitaux. La Banque finance des projets sectoriels, publics ou privés, à destination des pays du Tiers Monde et de l’ex-bloc soviétique. Elle se compose des cinq filiales suivantes :
La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD, 189 membres en 2017) octroie des prêts concernant de grands secteurs d’activité (agriculture et énergie), essentiellement aux pays à revenus intermédiaires.
L’Association internationale pour le développement (AID, ou IDA selon son appellation anglophone, 164 membres en 2003) s’est spécialisée dans l’octroi à très long terme (35 à 40 ans, dont 10 de grâce) de prêts à taux d’intérêt nuls ou très faibles à destination des pays les moins avancés (PMA).
La Société financière internationale (SFI) est la filiale de la Banque qui a en charge le financement d’entreprises ou d’institutions privées du Tiers Monde.
Enfin, le Centre international de règlements des différends relatifs aux investissements (CIRDI) gère les conflits d’intérêts tandis que l’Agence multilatérale de garantie des investissements (AMGI) cherche à favoriser l’investissement dans les PED. Avec l’accroissement de l’endettement, la Banque mondiale a, en accord avec le FMI, développé ses interventions dans une perspective macro-économique. Ainsi la Banque impose-t-elle de plus en plus la mise en place de politiques d’ajustement destinées à équilibrer la balance des paiements des pays lourdement endettés. La Banque ne se prive pas de « conseiller » les pays soumis à la thérapeutique du FMI sur la meilleure façon de réduire les déficits budgétaires, de mobiliser l’épargne interne, d’inciter les investisseurs étrangers à s’installer sur place, de libéraliser les changes et les prix. Enfin, la Banque participe financièrement à ces programmes en accordant aux pays qui suivent cette politique, des prêts d’ajustement structurel depuis 1982.

TYPES DE PRÊTS ACCORDÉS PAR LA BM :

1) Les prêts-projets : prêts classiques pour des centrales thermiques, le secteur pétrolier, les industries forestières, les projets agricoles, barrages, routes, distribution et assainissement de l’eau, etc.
2) Les prêts d’ajustement sectoriel qui s’adressent à un secteur entier d’une économie nationale : énergie, agriculture, industrie, etc.
3) Les prêts à des institutions qui servent à orienter les politiques de certaines institutions vers le commerce extérieur et à ouvrir la voie aux transnationales. Ils financent aussi la privatisation des services publics.
4) Les prêts d’ajustement structurel, censés atténuer la crise de la dette, qui favorisent invariablement une politique néo-libérale.
5) Les prêts pour lutter contre la pauvreté.
Site :
de terminaux de conteneurs à Lomé, contre les zones de non-droit appelées pudiquement « zones franches », contre l’évasion fiscale des grands entrepreneurs étrangers au Togo, contre la destruction des services publics, etc.

Il a contribué au numéro de « Lignes d’Attac » de juillet 2021 dans lequel il a présenté les activités et objectifs d’Attac Togo (téléchargeable ici, page 4 : https://france.attac.org/IMG/pdf/_126-la_8p-web_1_.pdf).

Il a participé en janvier 2021 à l’atelier « Pillage de l’Afrique par les multinationales et les banques de développement » au FSM virtuel (vidéo à partir de la 56è min, https://www.facebook.com/attacfr/videos/pillage-de-lafrique-par-les-multinationales-et-les-banques-de-developpement/3715908758503242/ puis à l’atelier « Pillage au Sud, gaspillage au Nord » à distance lors de l’Université d ’Eté des Mouvements sociaux de Nantes (https://ue2021.org/spip.php?page=module&id_module=52 ).

Licencié depuis quelques mois de son journal en raison de ses positions altermondialistes, il est mort d’un malaise le jeudi 18 novembre 2021 et n’a pu bénéficier des soins hospitaliers que son état nécessitait, le système de santé du Togo étant, comme ceux de nombreux pays d’Afrique, sinistré.

Il avait 30 ans, un garçon de 5 ans et une fillette de 3 mois. Son licenciement avait mis son foyer dans une plus grande précarité encore, mais il poursuivait malgré tout la lutte, en continuant à publier et en organisant des rencontres de militants dont la prochaine était prévue le 5 décembre.

La disparition d’Alo constitue une véritable catastrophe, tant sur un plan humain que politique. Le continent africain perd là un analyste économique et un lanceur d’alerte parmi les plus motivés et compétents. Attac France et le CEDETIM saluent les travaux et la mémoire de ce valeureux camarade de lutte et adressent leurs sincères condoléances à sa famille et à Attac Togo.

Que Silvanus Olimpio, Patrice Lumumba, Marien Ngouabi, Thomas Sankara, et tous les autres militants et responsables qui ont oeuvré pour que cesse enfin le pillage de l’Afrique, l’accueillent.

Articles de Alo Lemou (blog du groupe Afrique) :

Source : https://blogs.attac.org/groupe-afrique/article/hommage-a-notre-camarade-alo-noel-lemou

Alo LEMOU (30 ans), porte-parole d’Attac Togo, est décédé subitement le 19.11.21 à Lomé, Togo, suite à un malaise. Il laisse derrière lui une femme, un fils de cinq ans et une fille de trois mois.

Au nom du Réseau européen Attac, nous exprimons nos sincères condoléances à sa famille, ses proches et aux militants du groupe Attac Togo.

Alo a récemment présenté avec enthousiasme le travail difficile d’ATTAC TOGO lors de la réunion du Réseau européen d’Attac en Espagne. Par la suite, nous avons élaboré, entre autres avec Attac Allemagne, un projet de formation pour soutenir leur engagement - projet qui a débuté l’été dernier – ainsi que d’autres collaborations.

Nous avons appris à connaître Alo comme un combattant infatigable contre l’oppression et l’exploitation, et pour la solidarité et la liberté : par ses contributions intelligentes aux débats, par ses articles et par son action Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
pour le mouvement altermondialiste anticolonial.

Son engagement dans les conditions difficiles et répressives de son pays nous donne l’exemple et nous encourage dans nos luttes communes. Son esprit continuera y vivre.

Pour le Réseau d’Attac Europe

Hugo Braun Michael Tellmann

Mit freundlichen Grüßen
Bien cordialement

Michael Tellmann
Attac Deutschland
Mitglied des Koordinierungskreises
AG Internationales und Finanzmärkte und Steuern

www.attac.de

Source : https://blogs.attac.org/groupe-afrique/article/hommage-a-alo-noel-lemou




Autres articles en français de Attac-Togo (5)