G8 : ouverture d’un « sommet des pauvres » à Katibougou au Mali

9 juillet 2008 par Agence France Presse


http://afp.google.com/article/ALeqM5iatFiZdwO_YVU6FTCUV3bE1qsQ6A

KATIBOUGOU (AFP) — Plusieurs centaines de personnes venues du monde entier ont participé dimanche à Katibougou (est de Bamako) à l’ouverture d’un sommet des pauvres, organisé par des altermondialistes
parallèlement au sommet du G8 G8 Ce groupe correspond au G7 plus la Fédération de Russie qui, présente officieusement depuis 1995, y siège à part entière depuis juin 2002. au Japon.

Les organisateurs ont présenté ce « sommet des pauvres » comme le
contrepoint du sommet du G8 qui rassemble les chefs d’Etat des pays les
plus riches de la planète du 7 au 9 juillet à Toyako (Japon).

Dans son discours d’ouverture, la présidente de l’organisation malienne
de cette rencontre, Mme Barry Aminata Touré, a plaidé pour "la justice
sociale comme passage obligé et incontournable pour assurer une prise en charge durable et définitive de la problématique du développement dans le monde« . »Les gouvernements du G8, pays fortement industrialisés, sont les
premiers responsables du réchauffement climatique et de la crise
alimentaire internationale qui sévissent dans le monde", a ainsi dénoncé
la présidente de la Coalition des alternatives dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
et développement
(CAD-Mali), qui organise la 7e édition de cette rencontre.

Au cours de ce rassemblement qui s’achève mercredi, les participants
aborderont notamment les questions de l’éducation en Afrique, l’attitude
des dirigeants africains, la coopération pour le développement, la dette
extérieure.

"Nous n’en pouvons plus. Notre coton est bradé. Le paysan africain
cultive, mais il n’arrive pas à vivre des fruits de son travail« , a déclaré à l’AFP un paysan malien. »Ici à Katibougou, nous sommes vous le voyez à l’air libre. Ceux du G8
sont enfermés au japon avec des milliers de gardes du corps. C’est parce
qu’ils ne sont pas en paix avec leur conscience", a expliqué Mme Barry.

Mais c’est la situation des femmes et des jeunes sur le continent que
cette dernière a placé en tête des priorités de ce sommet dont la
cérémonie d’ouverture a été rythmée par la musique, la danse et le
théâtre.