Bilan de la Coordination des luttes féministes lors de l’AMR de Dakar 2021

14 janvier par Fatima Zahra El Beghiti


 Bref rappel de la coordination de luttes féministes du réseau CADTM

La réflexion sur l’engagement féministe du réseau CADTM a commencé depuis 2008 et concrétisé par la création de la Coordination internationale des luttes féministes en 2010. Depuis lors, la Coordination internationale des luttes féministes est impliquée dans l’organisation des plusieurs activités, on peut citer le forum des luttes féministes en 2011 à Kaolak, Échos du Forum des luttes féministes africaines (cadtm.org) qui a précédé le FSM de Dakar (Sénégal) ; l’organisation de deux séminaires de formation spécifique des femmes africaines, le premier au Bénin en 2012 CADTM Afrique : Séminaire de renforcement des capacités des femmes, le deuxième à Ouarzazate en 2014 Séminaire du CADTM Afrique « Femmes, dette et microcrédit », juste avant la caravane internationale de la solidarité avec les femmes de cette région au Sud Est du Maroc, https://cadtm.org/Caravane-internationale-de. En 2015 lors du FSM en Tunisie, une activité a été consacrée à expliquer le fonctionnement du microcrédit et la manière dont les IMF (Institutions de microfinance) appauvrissent davantage les femmes, DEGAGE MICROCREDIT DEGAGE ! Les femmes unissent leurs luttes, résistances et alternatives (cadtm.org),

 Missions et Objectifs de la Coordination des luttes féministes

Au-delà des rencontres physiques, la Coordination travaille par le biais d’une mailing-list spécifique et une autre destinée aux femmes africaines a été créée suite au séminaire de Bamako (Mali). Elle est gérée par les militantes d’Attac Cadtm Maroc.

La Coordination est un espace non-mixte et assure la mise en œuvre concrète de l’engagement féministe au sein de réseau CADTM, via les évaluations réalisées par les femmes membres de différentes organisations de réseau. La coordination se réunit lors des rencontres du CADTM telles que l’Assemblée mondiale du réseau (AMR), les séminaires « femmes », les activités publiques comme les Forums sociaux mondiaux (FSM). Rappelons également que lors de l’AMR de 2016 en Tunisie, le réseau CADTM a adopté un amendement relatif à la parité. Cet amendement a été intégré dans la charte de fonctionnement. Il s’agit du point 11. Charte de fonctionnement 2021 (cadtm.org)

 Les activités de la coordination entre les deux sessions AMR

Lors de l’AMR de 2016, nous avons pris l’engagement de continuer notre travail d’analyse sur les institutions de la microfinance et de mener des actions contre cette forme d’endettement et d’appauvrissement qui vise prioritairement les femmes.

Une étude sur le système de micro-crédit a été publiée par Attac Cadtm Maroc en 2016.

En novembre 2017, un troisième séminaire a été organisé à Bamako, Déclaration finale du Séminaire « Femmes, dettes et microcrédit » tenu à Bamako du 15 au 19 novembre 2017 (cadtm.org), dont l’une des recommandations est de mener une campagne africaine commune revendiquant la libération des femmes de la dette et de micro-crédit. Les femmes du CADTM Sénégal ont organisé, le 10 octobre 2019, une journée de sensibilisation aux méfaits des microcrédits parmi les femmes des milieux populaires. Des membres de la coordination internationale des luttes féministes, Emilie de CADD Bénin et Samia d’Attac Cadtm Maroc y ont participé par Skype. Le CAD Mali a également organisé une activité sur la même thématique.

Récemment, nous sommes réunies à Rufisque au Sénégal pour le quatrième séminaire « femmes dettes et micro-crédits dans le contexte de covid ».

 Le travail de la Coordination des luttes féministes pendant le covid

Depuis le début de la pandémie, la Coordination des luttes féministes a tenu des réunions par Skype pour poursuivre son travail, malgré les difficultés liées aux téléréunions. Une grande partie des réunions a été consacrée à la préparation du séminaire de Dakar, initialement prévu pour l’année 2020 et finalement reporté en novembre 2021. Des réunions ont été organisées avec Womin pour échanger sur nos thématiques de travail, sur comment travailler au niveau de l’Afrique sur le lien entre femmes, dettes/ micro-crédits et extractivisme Extractivisme Modèle de développement basé sur l’exploitation des ressources naturelles, humaines et financières, guidé par la croyance en une nécessaire croissance économique. .

Un webinaire avec Womin a été organisé à l’occasion de la journée de la femme africaine.

 Perspectives de la Coordination

  • Renforcer la base commune de la Coordination via la formation autour du féminisme, et l’approche féministe du système dette.
  • Informer sur les liens indissociables entre les dettes privées et l’endettement public.
  • Mener des actions communes et concrètes qui donnent la visibilité à notre engagement féministe.
  • Il est prévu d’organiser le 8 mars 2022 une campagne internationale sur la thématique « féminisme et dette » pour mettre au cœur de combat féministe la lutte contre la dette.



Autres articles en français de Fatima Zahra El Beghiti (10)