printer printer Cliquer sur l'icône verte à droite
Tout comprendre (ou presque) au débat sur l’annulation de la dette détenue par la BCE
par Là-bas si j’y suis , Renaud Lambert
12 juillet 2021

Le CADTM reproduit un audio de 4 minutes d’une interview du journaliste Renaud Lambert qui a publié un long article sur un débat qui divise la gauche en Europe : l’annulation ou non de la dette publique détenue par le BCE. Plusieurs membres du CADTM ont signé l’Appel des 150 économistes d’Europe en faveur de cette annulation : https://www.cadtm.org/TRIBUNE-Annuler-les-dettes-publiques-detenues-par-la-BCE-pour-reprendre-en-main

Celles et ceux qui veulent entendre l’intégralité de l’interview de Renaud Lambert peuvent s’abonner au site de Là Bas qui j’y suis https://la-bas.org/

Le CADTM organisera sur ce sujet un débat en ligne animé par Renaud Lambert le 23 septembre 2021 à partir de 18H30, voir le programme de 3 conférences en ligne : https://www.cadtm.org/Universite-2021-du-CADTM-le-programme-des-conferences-en-ligne

Les participant·es de ce débat : Eva Betavatzi, Aline Fares, Benjamin Lemoine et Eric Toussaint

Cela fait maintenant un peu plus d’un an que l’idée a émergé dans les couloirs du think tank Terra Nova : que les États européens ne remboursent pas une partie de leur dette publique à la Banque centrale européenne, moyennant quoi ils pourraient investir l’argent ainsi sauvé dans la transition écologique [1].

Sur le papier, l’idée est séduisante. Tellement séduisante que, en février dernier, cent-cinquante économistes signent une tribune pour soutenir l’idée que « l’annulation des dettes publiques que la BCE détient constituerait un premier signal fort de la reconquête par l’Europe de son destin [2] ». La Banque centrale européenne, présidée par la Française Christine Lagarde, s’oppose aussitôt à la mesure, au prétexte qu’elle serait illégale. Mais d’autres voix – moins attendues – s’élèvent aussi, celles d’économistes hétérodoxes, plutôt classés à gauche, qui déplorent un débat illusoire, qui contribuerait à faire de la dette publique un problème, et donc à la sacraliser. Vous ne comprenez rien ? Alors prenez 20 minutes pour écouter Renaud Lambert expliquer les enjeux de cette controverse, avant de lire son article dans Le Monde diplomatique de juin, « Quand la dette fissure la gauche française ».

Programmation musicale :
- La Canaille : Coup de dette
- 12viesdaniel : La dette nous guette


Avec l’aimable autorisation de
Là-bas si j’y suis


Notes :

[1Laurence Scialom et Baptiste Bridonneau, « Des annulations de dette publique par la BCE : lançons le débat », Terra Nova, 17 avril 2020.

[2Le Monde, 5 février 2021.

Là-bas si j’y suis
Renaud Lambert