Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers Monde
CADTM

Séminaire préparatoire du FSM 2011 Dakar 27-29 juillet 2010

12 août 2010 par Olivier Bonfond

1. En résumé.

2. Contexte du séminaire

3. Contexte au Sénégal .

4. Les infos principales sur le FSM 2011

4.1 Au niveau des dates

4.2 Au niveau du lieu

4.3 Au niveau des axes stratégiques et thématiques

4.4 Au niveau de l’organisation des journées

4.5 Au niveau de la cohérence interne (prix d’entrée / nourriture / écologie/)

4.6 Au niveau de la traduction / interprétariat : retour du réseau Babels dans le FSM !

4.7 Au niveau de l’assemblée des mouvements sociaux
4.8 Au niveau des caravanes

4.9 Au niveau du camp International de la jeunesse

4.10 Au niveau du budget et des finances

4.11 Au niveau du logement à Dakar

5. Une lettre collective des membres du séminaire aux membres du CI

6. Les prochaines étapes Pour le FSM 2011


1. En résumé

Ce séminaire était très positif, notamment au niveau de :

- L’organisation pratique du FSM 2011

- la prise en compte et la correction » des « erreurs » commises lors des FSM précédents et en particulier du FSM de Nairobi ( accessibilité en terme de prix d’entrée, mécanismes pour éviter la spéculation Spéculation Activité consistant à rechercher des gains sous forme de plus-value en pariant sur la valeur future des biens et des actifs financiers ou monétaires. La spéculation génère un divorce entre la sphère financière et la sphère productive. Les marchés des changes constituent le principal lieu de spéculation. sur les prix de l’eau et de la nourriture, la centralisation du lieu, la traduction )

- Le retour du réseau Babels sur le FSM avec des objectifs ambitieux et enthousiasmants

- la reprise d’un dialogue constructif et transparent sur le rôle et la place de l’Assemblée des mouvements sociaux au sein du FSM (prise en compte de la demande des mouvements sociaux pour avoir un espace adéquat pour la réalisation d’une AMS )

2. Contexte du séminaire

Ce séminaire s’est inscrit dans la continuité d’une série de réunions :

- CI de Rabat en mai 2009 où la décision a été prise d’organiser le FSM 2011 à Dakar

- Octobre 2009 : CI de Montreal où l’on décide d’organiser un séminaire de préparation FSM 2011

- Novembre 2009 : Conseil africain suivi du premier séminaire de préparation à Dakar

- Mai 2010 : CI de Mexico où des directions générales ( grands axes qui seront mis en avant lors du prochain FSM) et des premières décisions sont prises ( sur les dates notamment)

- Juillet 2010 : Conseil africain et deuxième séminaire de préparation

Les prochaines activités en lien avec la préparation du FSM seront (à Dakar également) :

- 5-6-7 novembre : séminaire des mouvements sociaux

- 8-9-10 novembre : CI FSM

NB : Bien qu’il a pris des initiatives et nouvelles décisions, le séminaire avait surtout pour but d’amender et d’approuver les décisions prises par le Conseil africain qui le précédait

3. Contexte au Sénégal

Depuis quelques semaines, l’actualité sociale au Sénégal est marquée par une recrudescence des mouvements de revendications des populations pour le droit d’accès à l’électricité,.
Exaspérés par les délestages interminables, les usagers, en particulier dans les banlieues (Coalition Citoyenne de la Banlieue) manifestent de plus en plus bruyamment leur mécontentement. Cette grogne populaire témoigne à la fois d’un malaise évident, mais aussi d’un indéniable dynamisme du mouvement social sénégalais. Une manifestation contre les délestages d’électricité devait avoir lieu ce samedi 31 juillet à 10h dans le centre ville. Elle a été interdite par le gouvernement en dernière minute.

Un collectif des inondés s’est également créé afin de revendiquer leur droit (le système d’évacuation à Dakar est défaillant et les pluies provoquent très rapidement de grosses inondations.

Ce contexte de lutte a eu une influence « positive » sur les discussions pendant le séminaire et a renforcé la nécessité d’inscrire le forum dans une perspective de solidarité locale. Le FSM ne devra pas être centré sur lui-même mais devra se tourner vers l’extérieur, que ce soit en inscrivant et/ou organisant des activités à l’extérieur de l’espace.

Aliou Badadiop, coordinateur du CIMAC (Comité d’Initiative pour une Mobilisation Alternative Citoyenne) et de la coalition des banlieues a été présent tout au long du séminaire et a appelé à visibiliser ces luttes durant le FSM.

4. Les infos principales sur le FSM 2011

4.1 : Au niveau des dates :

Le FSM aura lieu du dimanche 6 février au vendredi 11 février 2011

Pour la première fois, le FSM ne se tiendra pas aux mêmes dates que le forum économique de Davos (qui se tiendra du 26 au 30 janvier 2011 |1| ce qui a toujours été le cas jusqu’ici. Deux raisons expliquent cela. Premièrement, c’est une question technique dans le sens où l’espace qui va accueillir le FSM (Université Cheikh Anta Diop) n’est libre qu’à ces dates (avant il y a encore des cours universitaires). La deuxième est une façon d’affirmer que le mouvement altermondialiste n’a plus besoin de suivre l’agenda des puissances pour conserver toute sa légitimité et sa force de protestation.

4.2 : Au niveau du lieu :

Le FSM se tiendra dans un lieu centralisé dans le campus de l’Université Cheikh Anta Diop. A l’heure actuelle, il y a un accord ferme sur 2 amphis de 1000 places et 16 classes de 100 personnes mais des négociations se font pour disposer de 4ou 5 grandes salles et d’une centaine de salles moyennes (100 pers). (plan du lieu en pièce jointe)

Si cela n’est pas suffisant, il sera encore possible de trouver plusieurs dizaines d’autres endroits. Il faut cependant espérer que cela ne sera pas nécessaire et cela dépendra surtout de la réussite ou non du processus d’agglutination des activités (un des grands échecs du FSM ces dernières années). En admettant que les 100 salles soient utilisées, cela fera entre 300 et 400 activités par jour en fonction du nombre de « tranches » qui seront organisées.

En plus des ces espaces, il faut encore rajouter une série de tentes thématiques ( tentes des banlieues, tente des sans-Etats, …)

4.3 : Au niveau des axes stratégiques et thématiques

Une note conceptuelle a été discutée et approuvée par le Conseil africain et le comité organisateur. Cette note stratégique a pour objectif principal de définir les grands axes stratégiques qui seront au coeur du FSM 2011. Ceux-ci sont :

- critique du capitalisme (crise systémique)

- renforcement des luttes

- construire des alternatives

- dimension Sud-Sud

- accent sur les diasporas

A partir de ces axes stratégiques, un travail a été réalisé pour définir les 10 grands axes thématiques dans lequel les organisations pourront inscrire leurs activités respectives. Ces 10 axes vont être soumis à consultation aux membres du CI dans les semaines à venir puis seront finalisés. Début septembre, les enregistrements et les agglutinations devraient pouvoir commencer via le site du FSM 2011 |2|

NB 1 : l’esclavage, Bandoeng, le cinquantenaire des « indépendances » devraient également avoir une place importante pendant le forum

NB 2 : un plus grand rôle va être donné à la culture, comme instrument politique d’éducation et de conscientisation

NB 3 : certains thèmes ne seront pas faciles à aborder, notamment la question de la sexualité. Il s’agira, tout en gardant une liberté d’expression totale, d’essayer de l’aborder en tenant compte de la réalité sociale et sociologique locale.

NB 4 : des efforts très importants sont réalisés pour que le processus « FSM étendu » prenne une place la plus importante possible.

4.4 : Au niveau de l’organisation des journées

Ce séminaire confirme et précise ce qui avait été présenté et discuté lors du CI de Mexico

Dimanche 6 février : Marche d’ouverture

Cette marche devrait passer par les points symboliques suivants : Place de l’Obelisque représentant les personnes mortes dans la lutte ; la grande Mosquée, symbolisant la spiritualité ; la mer symbolisant le lien avec le reste du monde, et l’université symbolisant l’éducation. Il n’y pas encore de décision sur comment cette journée va s’organiser concrètement. Le comité organisateur doit y travailler. Il y a aura très certainement une activité co-organisée (par le comité organisateur du FSM et d’autres organisations)

Lundi 7 février : journée africaine et de la diaspora

La proposition est que l’accent soit notamment mis sur les luttes africaines. En dehors des activités auto-gérées, il faut décider s’il y aura une ou plusieurs activités co-organisées

Mardi 8 et mercredi 9 février : journées auto-gérées

Il reste à décider combien de tranches horaires on va organiser. Il est possible que l’on fasse comme en 2005 à porto Alegre, à savoir arrêter les activités à 17H ou 17H30 pour permettre et inviter les organisations à construire des convergences et / ou préparer les assemblées thématiques.

Jeudi 10 février : journée des convergences : assemblées thématiques

Ces assemblées thématiques seront auto-gérées. Un accord de principe existe quant à l’organisation de l’Assemblée des mouvements sociaux (AMS) après ces assemblées thématiques. Il y a également un accord sur la nécessité de maintenir un dialogue pour organiser cela correctement et éviter tous les malentendus possibles, notamment le fait que l’AMS ne parle pas au nom du FSM et que l’AMS ne constitue pas l’espace de convergences globales.

Vendredi 11 février : journée de clôture

Il est possible que d’autres assemblées thématiques soient organisées le matin. L’après midi, une grande activité de clôture se réalisera, avec notamment une assemblée des assemblées.

NB 1 : En amont premier jour ou pendant les 6 jours de forums, toute une série de forums vont s’organiser : Forum sur la théologie de la libération / forum sciences et démocratie / forum inter-syndicale / forum des autorités locales / forum parlementaire / forum mondial des habitants / …

NB 2 : des discussions ont eu lieu pour dire que ce nom « assemblée des assemblées » n’était pas adapté. Il faudrait trouver autre chose. Vu la méthodologie 2010 – 2011 et pour montrer que le FSM 2011 est une étape et un nouveau point de départ pour les luttes, cette activité de clôture pourrait s’appeler « coup d’envoi final »

4.5 : Au niveau de la cohérence interne (prix d’entrée / nourriture / écologie/ … )

De réels efforts ont été réalisés pour augmenter la cohérence interne de l’évènement et éviter de reproduire les contradictions et les erreurs commises lors des FSM précédents et en particulier du FSM de Nairobi.

Les frais d’inscription sont cette fois tout à fait démocratique et vont permettre à la population de Dakar et africaine de participer sans problème. Les prix d’inscription provisoires sont ( en dollars). Comme on le voit ci-dessous, les sénégalais devront payer 0,25 USD pour rentrer, ce qui est tout à fait raisonnable.

Organisations plus de 5 persIndividus
Nord 100 25
Sud (hors Afrique) 30 10
Afrique (hors Sénégal) 20 5
SENEGAL
Associations 10 2
Etudiants et jeunes 0 0,5
Classes populaires 0 0,25

Au niveau de la nourriture, il y a l’objectif de ne vendre que des produits locaux ou régionaux, mais provenant de petits producteurs. Il y a aura normalement une grande foire aux produits locaux. Cela devrait également favoriser l’implication et la participation active du secteur paysan.

Au niveau de l’eau, le comité organisateur va s’organiser pour qu’il n’y ait pas d’inflation Inflation Hausse cumulative de l’ensemble des prix (par exemple, une hausse du prix du pétrole, entraînant à terme un réajustement des salaires à la hausse, puis la hausse d’autres prix, etc.). L’inflation implique une perte de valeur de l’argent puisqu’au fil du temps, il faut un montant supérieur pour se procurer une marchandise donné. Les politiques néolibérales cherchent en priorité à combattre l’inflation pour cette raison. sur le prix de l’eau. On étudie la possibilité d’avoir de l’eau gratuite mais on va sans doute s’orienter vers une eau vendue à un prix démocratique.

A signaler également : il n’y aura plus de publicité sur le site de marque privée ou entreprises transnationales de communication et autres.

4.6 : Au niveau de la traduction / interprétariat : retour du réseau Babels dans le FSM !

Le réseau d’interprète Babels, après une absence de plusieurs années, (leur dernière implication « complète » datent de 2006 je crois) seront de retour pour le FSM 2011. Cela est réellement un point très positif vu l’importance de la traduction dans ce genre d’évènement et la qualité du service que Babels est capable d’offrir.

Le plan d’action que Babels a présenté lors de ce séminaire est ambitieux et enthousiasmant. Les points principaux de ce « plan d’action » sont :

- Une présence importante avec 500 interprètes « amateurs » et une centaine d’interprètes Babels.

- Un accent mis sur le réseau d’interprètes en Afrique

- Un accent mis sur la formation des « locaux » : Tout un travail de formation des traducteurs bénévoles va être réalisé plusieurs mois à l’avance en direction des interprètes amateurs. Pour la formation, ils comptent notamment profiter des trois grandes activités de novembre qui se succèdent ( 3-4 novembre Conseil Africain ; 5-7 novembre : séminaire mouvements sociaux ; 8-10 novembre : Conseil International FSM) .

- Un accent mis sur les langues locales. L’objectif est d’avoir une traduction la plus large possible en wolof et dans d’autres langues africaines ( swahili , …)

- Ils comptent également fournir lors des « grands » évènements (séance d’ouverture, séance de clôture, …), un interprétariat pour les mal entendants (langage des sourds) .

4.7 : Au niveau de l’assemblée des mouvements sociaux

Suite à la lettre des mouvements sociaux signés par plus d’une quarantaine de mouvements sociaux des 4 continents (voir pièce jointe), un dialogue constructif et transparent s’est installé entre le comité organisateur ( comité national, Conseil africain et CI ) et les mouvements sociaux présent à ce séminaire. Suite aux discussions, il a été retenu que :

- Les mouvements sociaux jouent un rôle fondamental dans le processus et qu’il est nécessaire de les renforcer et de faire en sorte que le FSM 2011 soit un espace qui favorise ce renforcement.

- l’AMS a une légitimé et disposera d’un espace adéquat pour réaliser une Assemblée des mouvements sociaux.

- L’AMS s’organisera probablement le 5ème jour après les assemblées thématiques

- L’AMS devra veiller à éviter qu’elle soit vue comme représentant la convergence globale du processus ou comme la porte parole du FSM.

- Il est nécessaire de maintenir une bonne et franche communication entre le groupe de facilitation du processus AMS et le comité organisateur élargit tout au long du processus de préparation.

4.8 : Au niveau des caravanes

Des efforts importants se réalisent pour organiser et coordonner différentes caravanes. En fait, il y a déjà au moins trois caravanes qui s’organisent (caravane FSM , caravane No Vox , caravane CADTM) mais d’autres pourraient voir le jour. Ces caravanes constituent un point très important pour la mobilisation africaine au FSM. Un comité de coordination s’est mis en place.

4.9 : Au niveau du camp International de la jeunesse

Assez peu d’infos. A souligner : une activité originale est prévue : « les funérailles du capitalisme ». Pour plus d’infos, contacter ZAKARIA SAMBAKHE : zakariasamb chez yahoo.fr

4.10 : Au niveau du budget et des finances

Le budget global du FSM est de 2 milliards 789 millions de CFA, soit 4 millions 258 mille euros. Voir budget provisoire en pièce jointe.

Les principales dépenses sont (en euros ) :

Conseil International (Dakar novembre 2010) : 76.336

Acquisition de 500 ordinateurs usagers : 76.336

Acquisition de radios pour l’interprétariat (X 50 000) : 76.336

Séminaire International : 85.496

Conseil Africain (X 2 réunions)  : 91.603

pancartes, et autres matériel de promotion : 91.603

SANTE, ASSAINISSEMENT ET SECURITE : 106.870

Impression T shirts et production des sacs (X 50 000) : 114.504

Mobilisations nationales : 122.137

Location de matériel de sonorisation : 122.137

Billets des interprètes : 200 pers. X 400 000 FCFA : 122.137

Musique : déplacement des musiciens et prise en charge : 152.672

Prise en charge des interprètes sur place : 152.672

Rémunérations : 10 personnes X 10 mois : 183.206

Identification, formation des volontaires : 183.206

Organisation des caravanes ouest africaines : 183.206

Production de Flammes d’Afrique radio et écrit : 183.206

Location de tentes, de chaises et de tables : 183.206

Appui aux forums nationaux, sous régionaux et thématiques : 305.344

FONDS DE SOLIDARITE : 977.099


Remarques concernant la situation financière : malgré un grand dynamisme du forum en 2010, notamment avec un nombre impressionnant d’activités et de forums s’organisant dans le cadre du processus |3|, la situation financière du processus FSM est préoccupante : le FSM dépend pour 50 % de fondations et ONG, or 2/3 de ces fonds viennent de 5 organisations qui vont ou pourraient se désengager à court terme ( notamment parce que les gouvernements réduisent les budgets). Par exemple, à partir d’octobre, le secrétariat du FSM de São Paulo ( 3 permanents et un local) n’aura plus de fonds pour fonctionner ( des solutions sont cependant en train de se dégager)

La commission financière du FSM se démène donc pour trouver des nouvelles sources de financement, notamment en renouant des contacts avec des anciens bailleurs ou en prenant des nouveaux contacts)

4.11 : Au niveau du logement à Dakar

Il n’est pas sûr que le logement ne pose pas de problème au niveau de Dakar. La capacité hôtelière à l’heure actuelle est de 20.000 lits. Les auberges et appartements pourraient accueillir 40.000 personnes. Au niveau du logement solidaire, l’objectif est d’atteindre une capacité de 10.000 personnes. Cela fait donc au total 70.000 lits. Tout va donc dépendre du succès et de l’affluence pour l’évènement.

Un autre point important : beaucoup de participants, notamment ceux et celles qui viendront d’Afrique par caravane, n’auront pas ou peu de capacité financière. Il est donc nécessaire de trouver des lieux publics qui peuvent loger gratuitement des délégations entières ( écoles, stades, centres culturels) Peu de choses ont été faites jusqu’à présent mais il existe des possibilités qui ont commencé à être étudiées.

Les organisateurs ont commencé les négociations avec les hôtels de Dakar pour qu’ils offrent des tarifs promotionnels lors de l’évènement. Apparemment, il y a déjà des engagements de la part de plusieurs hôtels (en particulier les gros). C’est très positif, mais personnellement, j’ai des doutes parce qu’il va y avoir une tendance à une inflation plutôt que le contraire.

5. Une lettre collective des membres du séminaire aux membres du CI

En clôture de ce séminaire, à partir d’une initiative de Chiko Whitaker (Comité Justice et paix Brésil), une lettre destinée à être envoyée à tous les membres du Conseil international (+/- 180 organisations |4|) a été présentée et approuvée par les participants du séminaire par consensus. Cette lettre sera donc une lettre collective qui va inviter les membres du CI à renforcer dès aujourd’hui leur implication dans le processus de préparation du FSM pour que celui-ci soit un grand succès. Cette lettre demande principalement un engagement à trois niveaux : la mmobilisation, la recherche de fonds et le développement de l’initiative du Dakar « étendu » ( « stimuler l’organisation d’un maximum possible de groupes – dans les plus divers pays et avec les plus diverses catégories sociales – disposés à se connecter par voie électronique, radio ou autres, avec les participants du Forum à Dakar, pendant les jours de son déroulement »). La lettre en question est en pièce jointe (elle doit être améliorée du point de vue du français).

6. Les prochaines étapes Pour le FSM 2011

- réception de la note conceptuelle et des axes thématiques et amendements

- inscription des premières activités en septembre / octobre

- prochain CI : 8-9-10 novembre 2010 ( à confirmer définitivement)

^
Copyleft copyleft | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site hébergé par Domaine public | sous logiciel libre SPIP | navigateur