[Séminaire International - Femmes, dette et microcredits : enjeux et perspectives dans le contexte du Covid 19] « Les femmes du CADTM veulent porter le taux à 0 % »

10 novembre par Babacar FALL


Les taux de crédits exorbitants chez les femmes font l’objet d’une rencontre internationale de 4 jours, ouverte, ce lundi à Dakar. Cette rencontre, qui regroupe une vingtaine de nationalités, est l’initiative du Comité pour l’abolition des dettes illégitimes (CADTM), section locale. Ce comité est principalement actif sur l’annulation des dettes illégitimes et les politiques qui les génèrent.

Parmi ses priorités, le CADTM vise également une réduction considérable du taux de crédit chez les femmes. ‘’ En tant que femme, nous subissons des sorts. Au niveau des mutuelles d’épargne et de crédit, il y a des taux d’intérêt très élevés. La BCEAO a fixé des taux de 24%.

Mais en réalité, les femmes se retrouvent avec des taux d’intérêts de 30%, lorsqu’elles font des emprunts de crédit. C’est cette injustice qui nous a poussées à se regrouper en tant que réseau au niveau international. Des associations de femmes au niveau de l’Afrique, d’Europe et même d’Asie sont affiliées à notre réseau. Nous espérons avoir une oreille attentive, ici au Sénégal, parce que, nous avons entendu le président Macky Sall dire que le taux est très élevé, il faut le diminuer jusqu’à 5%’’, a déclaré, ce lundi, la présidente du Réseau droit au développement pour d’autres alternatives, membre du CADTM, Bambi Soumaré.

Poursuivant, elle note : ‘’ Notre objectif est de parvenir à des taux de 0%. Nous allons faire un mémorandum, des plaidoyers, des marches et des sit-in pour obtenir ce taux’’
À l’issu de ce colloque international, un mémorandum sera déposé sur la table du gouvernement pour cette doléance des femmes.

Source : https://emedia.sn/LES-FEMMES-DU-CADTM-VEULENT-PORTER-LE-TAUX-A-0.html




Traduction(s)