Rapport sur la situation mondiale

22 juin par Eric Toussaint , CADTM International , Sushovan Dhar , Maria Elena Saludas , Omar Aziki , Broulaye Bagayoko , Fatima Zahra El Beghiti


Nous publions une version écrite du rapport sur la situation internationale présenté lors de réunion du Secrétariat international partagé CADTM international qui s’est tenue le mardi 1er juin 2021.


Au cours des derniers mois, on assiste à un rebond de l’économie mondiale après la récession Récession Croissance négative de l’activité économique dans un pays ou une branche pendant au moins deux trimestres. économique mais cela ne veut pas dire que la hausse de production va rattraper partout la chute du PIB PIB
Produit intérieur brut
Le PIB traduit la richesse totale produite sur un territoire donné, estimée par la somme des valeurs ajoutées.
Le Produit intérieur brut est un agrégat économique qui mesure la production totale sur un territoire donné, estimée par la somme des valeurs ajoutées. Cette mesure est notoirement incomplète ; elle ne tient pas compte, par exemple, de toutes les activités qui ne font pas l’objet d’un échange marchand. On appelle croissance économique la variation du PIB d’une période à l’autre.
qui a eu lieu entre mars 2020 et mars 2021. La Chine a rebondi beaucoup plus vite et plus tôt que toutes les autres économies notamment parce que l’impact de la pandémie qui a commencé dans ce pays a été jusqu’ici limité. En Chine : les exportations et les investissements internes ont augmenté depuis avril 2020 (le recul ayant eu lieu entre décembre 2019 et mars 2020).

 Bulle spéculative au niveau boursier

Il y a une injection massive de liquidités Liquidité
Liquidités
Capitaux dont une économie ou une entreprise peut disposer à un instant T. Un manque de liquidités peut conduire une entreprise à la liquidation et une économie à la récession.
et de création monétaire par les banques centrales qui a permis aux bourses de voir leur capitalisation augmenter de manière tout à fait disproportionnée et spéculative. En effets les cours des actions Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
en bourse Bourse La Bourse est l’endroit où sont émises les obligations et les actions. Une obligation est un titre d’emprunt (l’émetteur la vend à l’acheteur qui doit la rembourser à un taux et une échéance déterminés) et une action est un titre de propriété d’une entreprise. Les actions et les obligations peuvent être revendues et rachetées à souhait sur le marché secondaire de la Bourse (le marché primaire est l’endroit où les nouveaux titres sont émis pour la première fois). ont largement dépassé le niveau record de janvier 2020 après avoir connu une chute variant entre 25 % et 45 % selon les cas, en particulier entre la mi-février et la mi-mars 2020 (voir Éric Toussaint « Pour affronter la crise capitaliste multidimensionnelle, il faut exproprier les banquiers et socialiser les banques », https://www.cadtm.org/Pour-affronter-la-crise-capitaliste-multidimensionnelle-il-faut-exproprier-les et https://www.cadtm.org/Covid-19-Les-prochaines-deflagrations-financieres-probables ). Cette augmentation est spéculative, artificielle et dangereuse. Elle augmente la richesse du grand capital et contribue à l’augmentation spectaculaire des inégalités dans le patrimoine et les revenus. Dernièrement, la spéculation Spéculation Opération consistant à prendre position sur un marché, souvent à contre-courant, dans l’espoir de dégager un profit.
Activité consistant à rechercher des gains sous forme de plus-value en pariant sur la valeur future des biens et des actifs financiers ou monétaires. La spéculation génère un divorce entre la sphère financière et la sphère productive. Les marchés des changes constituent le principal lieu de spéculation.
qui continue à se porter sur les bourses (donc sur la valeur des actions) s’est étendue aux matières premières.

 Augmentation du prix des matière premières

La hausse des prix des matières premières est certes causée par le redémarrage de la production au niveau mondial mais elle est aussi dopée artificiellement par les énormes liquidités qui sont aux mains des grands groupes financiers et des grandes entreprises capitalistes qui spéculent à la hausse sur les matières premières. Dans le domaine des matières premières, les prix des aliments augmentent également ce qui pourrait créer de nouveaux problèmes graves sous forme d’une nouvelle crise alimentaire pour les secteurs les plus pauvres des populations du Sud.

A noter que la hausse des prix des matières premières et notamment des hydrocarbures améliorent la situation financière des pays exportateurs et réduit leurs difficultés de remboursement de leurs dettes extérieures. En effet leurs revenus en devises (principalement le dollar US) augmentent à nouveau ce qui leur permet de payer leurs dettes vu qu’ils donnent à tort la priorité au remboursement de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
plutôt qu’à répondre à la crise sanitaire, à la crise écologique et à la crise économique.

La récente augmentation du prix des matières premières modifie en partie ce que Milan Rivié et Éric Toussaint ont décrit dans leur série sur l’évolution de la dette (Version 2.0 de Un nouveau piège de l’endettement du Sud au Nord ) en particulier dans l’article « Les pays en développement pris dans l’étau de la dette » https://www.cadtm.org/Les-pays-en-developpement-pris-dans-l-etau-de-la-dette-19453 qui soulignait la chute des prix des matières premières qui est intervenue à partir de février 2020. Depuis la parution de cet article, cette chute a été interrompue par la reprise économique et par la spéculation et il s’agit donc d’actualiser l’analyse.

 La politique économique et sociale de l’Administration Biden

Au niveau des USA, il y a un léger tournant keynésien dans la politique de Biden, mais c’est à vérifier dans les mois à venir car son plan n’est pas encore adopté par le congrès concernant la taxation des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft,...) et l’augmentation des impôts sur les grandes entreprises. Ce qui est sûr c’est que le salaire minimum légal reste bloqué à 7,25 dollars de l’heure alors que Biden avait promis de le faire passer à 15 dollars comme le demandait Bernie Sanders, Alexandria Ocasio Cortez, d’autres parlementaires et ainsi que les organisations syndicales. Ce que l’Administration Biden a réalisé concrètement jusqu’ici c’est le versement en liquide d’importantes sommes d’argent pour les familles des classes populaires mais on ne sait pas ce que cela va donner dans la durée car il ne s’agit pas d’une amélioration des droits sociaux. Il s’agit de paiement de chèques pour la durée de la pandémie et de la crise. L’autre aspect du programme de Biden pour répondre à la crise ce sont d’assez importantes dépenses publiques dans l’amélioration des infrastructures, ce qui booste les entreprises de travaux publics qui augmentent leur carnet de commandes, augmentent leur chiffre d’affaires, augmentent leurs profits et engagent du personnel.

Du côté de l’Europe le type de mesures prises par Biden n’est en général pas d’application.

Du côté du Mexique, du Brésil, et d’autres grandes économies du Sud il y a une augmentation des aides financières aux familles des classes populaires mais pas d’augmentation des droits sociaux, c’est donc un peu comparable à la politique menée aux États-Unis.

 L’augmentation des dettes publiques et des dettes privées

Ce qui est tout à fait clair au niveau mondial du point de vue des dettes : il y a une augmentation énorme des dettes publiques, des dettes des familles des classes populaires) et des dettes des entreprises. Il y a une distinction à faire à propos du coût ces dettes : actuellement les dettes publiques et les dettes des grandes entreprises sont contractées à des taux très bas, dans certains cas à taux zéro, voire même négatifs (c’est le cas de la dette publique allemande par exemple). Par contre les dettes contractées par les classes populaires, en particulier les secteurs les plus pauvres sont très onéreuses car les taux d’intérêt Taux d'intérêt Quand A prête de l’argent à B, B rembourse le montant prêté par A (le capital), mais aussi une somme supplémentaire appelée intérêt, afin que A ait intérêt à effectuer cette opération financière. Le taux d’intérêt plus ou moins élevé sert à déterminer l’importance des intérêts.
Prenons un exemple très simple. Si A emprunte 100 millions de dollars sur 10 ans à un taux d’intérêt fixe de 5 %, il va rembourser la première année un dixième du capital emprunté initialement (10 millions de dollars) et 5 % du capital dû, soit 5millions de dollars, donc en tout 15millions de dollars. La seconde année, il rembourse encore un dixième du capital initial, mais les 5 % ne portent plus que sur 90 millions de dollars restants dus, soit 4,5 millions de dollars, donc en tout 14,5 millions de dollars. Et ainsi de suite jusqu’à la dixième année où il rembourse les derniers 10 millions de dollars, et 5 % de ces 10 millions de dollars restants, soit 0,5 millions de dollars, donc en tout 10,5 millions de dollars. Sur 10 ans, le remboursement total s’élèvera à 127,5 millions de dollars. En général, le remboursement du capital ne se fait pas en tranches égales. Les premières années, le remboursement porte surtout sur les intérêts, et la part du capital remboursé croît au fil des ans. Ainsi, en cas d’arrêt des remboursements, le capital restant dû est plus élevé…
Le taux d’intérêt nominal est le taux auquel l’emprunt est contracté. Le taux d’intérêt réel est le taux nominal diminué du taux d’inflation.
réels sont élevés voire carrément usuraires comme dans la plupart des cas du microcrédit.

Prenons maintenant l’évolution politique dans certains pays

  • Équateur : L’ex-banquier Guillermo Lasso a été élu président en battant la gauche en avril 2021 suite à de profondes divisions dans la gauche et dans le mouvement indigène.
  • Chili : victoire de la gauche aux élections et à la Constituante.
  • Colombie : mobilisations énormes en avril malgré une répression sanglante.
  • Brésil : de grandes manifestations contre le président Bolsonaro dans une centaine de villes fin mai 2021.
  • Pérou : victoire aux présidentielles de juin 2021 de Pedro Castillo, le candidat populaire qui est indigène et a été dirigeant syndical du secteur enseignant.
  • Mexique : lors des élections de juin 2021, Morena, le parti du président social libéral AMLO a conservé de justesse une majorité des parlementaires.
  • Inde : victoire du mouvement paysan et quelques défaites électorales du parti du président Modi (extrême droite).
  • Birmanie : poursuite de la résistance au coup militaire.
  • Palestine : bilan terrible du massacre à Gaza poursuite du soutien de Biden à la politique ultra répressive et raciste réalisée par l’État sioniste (voir Communiqué de presse du CADTM / https://www.cadtm.org/Solidarite-avec-le-peuple-palestinien
  • Asie (compléments apportés par Sushovan Dhar) : la pandémie, la crise économique et les politiques des gouvernements ont des effets terribles sur les populations. Généralisations des mesures antidémocratiques en Inde, Birmanie, Philippines, Indonésie, Malaise et Pakistan.
  • Émergence de l’endettement public et privé : voir articles (en anglais) sur le site du CADTM sur le Sri Lanka qui pourrait être en défaut de paiement.


Amérique Latine :


La région MENA (compléments apportés par Omar Aziki)
 :


Afrique (complément apporté par Broulaye)

  • Mali : Lors du premier coup d’État en 2020, les militaires sont venus pour prolonger la mobilisation du peuple organisée par le mouvement M5 qui a mis fin au régime corrompu de Ibrahim Boubacar Keïta. Mais sous la pression internationale, les militaires ne veulent pas que les représentants du M5 accèdent au pouvoir. Ils ont mis en place un organe de transition (Conseil national de la transition) avec un président et un vice-président (anciens militaires). Le nouveau gouvernement qui a été annoncé (en concertation avec la France et autres) ne comprenait pas les militaires ministres de la transition. D’où le deuxième coup d’État des militaires et l’arrestation du président et vice-président. Les militaires ont demandé au M5 de communiquer le nom du premier ministre. C’est le porte-parole du mouvement du M5 qui a été choisi. Les militaires putschistes sont mécontents de l’intervention permanente de la France qui ne fait que défendre ses propres intérêts de d’ancienne puissance coloniale.



Eric Toussaint

docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris VIII, porte-parole du CADTM international et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France.
Il est l’auteur des livres, Capitulation entre adultes : Grèce 2015, une alternative était possible, Syllepse, 2020, Le Système Dette. Histoire des dettes souveraines et de leur répudiation, Les liens qui libèrent, 2017 ; Bancocratie, ADEN, Bruxelles, 2014 ; Procès d’un homme exemplaire, Éditions Al Dante, Marseille, 2013 ; Un coup d’œil dans le rétroviseur. L’idéologie néolibérale des origines jusqu’à aujourd’hui, Le Cerisier, Mons, 2010. Il est coauteur avec Damien Millet des livres AAA, Audit, Annulation, Autre politique, Le Seuil, Paris, 2012 ; La dette ou la vie, Aden/CADTM, Bruxelles, 2011. Ce dernier livre a reçu le Prix du livre politique octroyé par la Foire du livre politique de Liège.
Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 par la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015.

Autres articles en français de Eric Toussaint (907)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 900

Autres articles en français de CADTM International (73)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70

Autres articles en français de Sushovan Dhar (29)

0 | 10 | 20

Maria Elena Saludas

ATTAC/CADTM Argentina

Omar Aziki

est membre du secrétariat national d’ATTAC CADTM Maroc et du secrétariat international partagé du CADTM.

Broulaye Bagayoko

membre de la Coalition des Alternatives Africaines Dette et Développement (CAD-Mali) et Secrétaire Permanent du CADTM Afrique (Comité pour l’Abolition des Dettes Illégitimes) Tél : 65 88 11 53/74 90 73 95 e-mail : secretariatcadtmafrique chez gmail.com

Autres articles en français de Fatima Zahra El Beghiti (8)