VIDEO

Que peuvent faire les États pour stopper les fonds vautours ?

4 février 2015 par Ronnie Ramirez


Film réalisé par Ronnie Ramirez, de ZinTV, et tourné lors du XIIIe séminaire international sur la dette et les droits humains organisé par le CADTM.

Interviews de Maria Elena Saludas, Mario Cafieiro, George Katrougalos et Cephas Lumina.

Retrouvez les interventions et comptes rendus du séminaire sur cette page.

L’Argentine est aujourd’hui la proie d’une poignée de créanciers spéculateurs, connus sous le nom de “fonds vautours Fonds vautour
Fonds vautours
Fonds d’investissement qui achètent sur le marché secondaire (la brocante de la dette) des titres de dette de pays qui connaissent des difficultés financières. Ils les obtiennent à un montant très inférieur à leur valeur nominale, en les achetant à d’autres investisseurs qui préfèrent s’en débarrasser à moindre coût, quitte à essuyer une perte, de peur que le pays en question se place en défaut de paiement. Les fonds vautours réclament ensuite le paiement intégral de la dette qu’ils viennent d’acquérir, allant jusqu’à attaquer le pays débiteur devant des tribunaux qui privilégient les intérêts des investisseurs, typiquement les tribunaux américains et britanniques.
”. Profitant des graves difficultés financières des États, les fonds vautours rachètent à très bas prix des créances Créances Créances : Somme d’argent qu’une personne (le créancier) a le droit d’exiger d’une autre personne (le débiteur). sur les États pour ensuite les contraindre par voie judiciaire à les rembourser au prix fort, c’est à dire le montant initial des dettes, augmentées d’intérêts, de pénalités et de divers frais de justice. Face à cette situation qui ne touche pas seulement l’Argentine mais également des pays d’Afrique et d’Europe, il est urgent de multiplier les lois contre les fonds vautours et de remettre en cause les dettes illégitimes de ces pays.