ATTAC/CADTM Maroc, membre du réseau CADTM

Maroc : Liberté immédiate pour Omar Radi journaliste et militant

Communiqué

5 janvier par ATTAC/CADTM Maroc


Ci-dessous un tweet d’Omar Radi destiné à Toutes celles, et tous ceux qui ont exprimé leur solidarité avec lui après son arrestation

« À toutes celles et tous ceux qui ont œuvré pour ma libération, j’exprime ma reconnaissance et ma gratitude. Je suis extrêmement touché par les marques d’amour, d’amitié et de solidarité à notre égard, ma famille et moi.

Cette campagne inédite de solidarité, qui a rassemblé différents bords et tendances de notre société, est la preuve que l’unité fait la force et qu’il est possible que le combat pour la liberté soit gagné.

Cependant, si aujourd’hui je suis libre, ce n’est malheureusement pas le cas pour beaucoup de nos concitoyens qui aujourd’hui sont incarcérés pour avoir exprimé une opinion, une colère, une blague ou une chanson.

Cet élan de solidarité doit se poursuivre, car nous voulons tous un Maroc sans détenus politiques et d’opinion.

Décrétons ensemble que 2020 sera l’année de la fin des procès politiques et d’opinion ! »

Liberté immédiate pour Omar Radi journaliste et militant.
Non à la répression des voix libres et des formes d’expression qui refusent l’injustice et revendiquent la démocratie.
Solidarité avec tous les prisonniers d’opinion et des lutte populaires.

L’État marocain restreint de plus en plus les libertés et harcèle les militant-e-s des contestations populaires. Il essaye de faire taire toutes les voix qui refusent des politiques sociales et économiques qui généralisent la misère et l’injustice sociale.

Omar Radi, militant et journaliste indépendant, a été placé en détention provisoire depuis le jeudi 26 décembre 2019. Le procureur a décidé de le poursuivre pour « outrage à magistrat », suite à un tweet d’avril dernier dénonçant la confirmation par un juge d’appel de peines allant jusqu’à 20 ans de prison pour 42 membres du Hirak du Rif. Ces peines lourdes avaient suscité une profonde indignation populaire. La demande de libération présentée par ses avocats ayant été rejetée, la prochaine audience a été fixée au 2 janvier.

L’arrestation d’Omar Radi intervient dans un contexte de répression contre des journalistes, des blogueurs sur les réseaux sociaux et des citoyen-ne-s qui expriment de différentes façons leur refus des conditions de misère et d’oppression imposées à de larges couches populaires.

Omar Radi est également membre de l’association ATTAC Maroc, membre du réseau CADTM. Il est poursuivi par la justice du despotisme parce qu’il a été aux côtés des opprimé-e-s et a dénoncé les serviteurs du régime. Il paie le prix de son dévouement. Son arrestation témoigne du bafouement des libertés démocratiques et de la criminalisation de militant-e-s qui aspirent à un Maroc de liberté, de dignité et de justice sociale, slogans du Mouvement du 20 février où Omar a été investi très activement depuis 2011. Il a participé aux différentes initiatives de solidarité avec le Hirak du Rif. Il est d’ailleurs le réalisateur du film d’ATTAC Maroc sur ce Hirak intitulé « la mort plutôt que l’humiliation » (Death Over Humiliation) .

À ATTAC Maroc, membre du réseau CADTM, nous :

  • Condamnons fermement l’arrestation d’Omar Radi
  • Participerons aux différentes formes de solidarité pour sa libération
  • Dénonçons les atteintes aux formes d’expression populaire qui visent les opposants au régime
  • Appelons toutes les organisations démocratiques à unir leurs efforts et leur lutte pour faire face à l’offensive généralisée contre la liberté d’expression.

Omar a choisi de faire face à l’arrestation plutôt que d’accepter l’humiliation.
Toute notre solidarité et notre soutien à Omar.
À bas les peines injustes contre les détenus du Hirak du Rif.

Le Secrétariat national
Rabat, le 27/12/2019

Source http://www.attacmaroc.org/



ATTAC/CADTM Maroc

membre du réseau CADTM, l’Association pour la Taxation des Transactions en Aide aux Citoyens au Maroc (ATTAC Maroc) a été créée en 2000. ATTAC Maroc est membre du réseau international du Comité pour l’annulation de la dette du tiers monde (CADTM) depuis 2006 (devenu Comité pour l’abolition des dettes illégitimes depuis juin 2016). Nous comptons 11 groupes locaux au Maroc. ATTAC veut être un réseau aidant à l’appropriation par les acteurs engagés dans l’activité sociale, associative, syndicale et plus largement militante des enjeux de la mondialisation sur les problématiques de résistance sociale et citoyenne.
www.attacmaroc.org
http://arabic.cadtm.org/

Adresse : n°140, rue Cadi Bribri Akkari 10000. Rabat. Maroc
Email : attac.cadtm.maroc chez gmail.com
Site Web attacmaroc.org Tel 00 212 6 61 17 30 39

Autres articles en français de ATTAC/CADTM Maroc (107)

Traduction(s)