La PAPDA : Solidarité aux mouvements de protestation et de résistance qui ont lieu à travers les États-Unis

9 juin par Camille Chalmers , PAPDA


(CC - Wikimedia)

La PAPDA souhaite exprimer sa solidarité aux mouvements de protestation et de résistance qui ont lieu à travers les Etats-Unis, au Canada et ailleurs, contre Ie racisme et les violences policières en réaction au meurtre froid et inhumain de George Floyd Ie 25 mai 2020.

L’indignation, la tristesse et la colère sont les réactions unanimes de toute personne décente face aux actions Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
des policiers de Minneapolis, en particulier celles de Derek Chauvin et ses coéquipiers, coupables d’avoir asphyxié un homme pendant 9 minutes, tandis que Ie suppliaient d’arrêter et la victime et plusieurs citoyens présents incrédules et indignés.

La vidéo qui capture cette violence d’État barbare ne laisse aucun doute sur sa nature : il s’agit de I’immonde assassinat d’un homme noir sans défense par des prétendues forces de I’ordre. Nous avons là la manifestation scandaleusement familière d’un racisme systémique (et individuel brut) malheureusement encore prévalent dans les sociétés néocolonialistes, impérialistes et engagées à perpétuer une domination violente - au sein de leur propre territoire et ailleurs - envers les catégories les plus vulnérables, les plus pauvres, les minorités ethniques, raciales et sexuelles. Cette violence systémique est historiquement ancrée, dans la colonisation, I’esclavage et la sauvagerie du capitalisme qui les prolonge. Cette violence se maintient aujourd’hui dans des institutions policières, judiciaires et carcérales qui résistent farouchement aux demandes de justice et de réforme profonde et qui bénéficient de nouvelles sources de pouvoir avec les mouvements d’extrême droite confortés par les declarations et les choix irresponsables du Président Donald Trump.

Nous rajoutons nos voix aux manifestations de colère populaire juste contre la permanence du racisme anti-noir et de la forme la plus décomplexée de brutalité policière qui est aux antipodes de l’égalitarisme Ie plus élémentaire, de tout semblant d’état de droit et de respect des droits fondamentaux des citoyens, sans compter, toute aspiration égalitariste et progressiste réel.

La PAPDA n’oublie pas que malgré la lutte pour les droits civiques aux États-Unis dans les années 60, et les grandes avancées obtenues par les mouvements de lutte radicaux - payés au prix fort par les militants - les noirs américains, les migrants, les travailleurs et toutes les classes marginalisés subissent encore plusieurs formes de domination, dont un refus élémentaire à la vie digne, à la sécurité et a I’égalité face aux institutions étatiques. Le corps noir continue a subir de multiples processus de déshumanisation.

La violence policière et l’impunité accordée aux policiers criminels, la militarisation de la police, Ie harcèlement procédurier des populations pauvres et I’hyper incarcération de ces populations, sont les formes les plus spectaculaires d’une culture qui perpétue Ie racisme et la suprématie blanche. La PAPDA tient à rappeler qu’elle défend la mémoire des victimes des forces réactionnaires partout dans Ie monde et que les opprimés sont solidaires dans leurs combats. George Floyd, Ahmad Aurbury, Sandra Bland, Eric Garner, Philando Castille, Abner Louima, Patrick Dorismond, Rodney King, Michael Griffith, Amadou Diallo, Trayvon Martin, Atatiana Jefferson, Aiyana Jones, Jessie Hernandez, Tanisha Anderson et d’innombrables autres, qui forment une liste de noms de victimes qui doit absolument s’arrêter.

Nous continuerons a appuyer toutes les organisations de resistances tant que justice ne sera pas faite et tant que les causes profondes de ces injustices ne seront pas détruites. Nous continuerons a construire I’indispensable engagement internationaliste qui nous unit aux luttes des classes subalternes aux USA qui, dans toutes leurs composantes, doivent être des acteurs importants de la révolution anticapitaliste.

Plusieurs organisations dont BLM (Black Lives Matter) et d’autres organisations solidaires des USA appuient Ie mouvement de demande de justice et de réparation du peuple haïtien centre Ie crime du choléra commis par les forces d’occupation dans notre pays. Là encore des dizaines de milliers de vies noires emportées par l’épidemie par la faute de la MINUSTAH n’ont pas ebranlé I’arrogante indifference des suprématistes blancs et de la domination impérialiste. Nous remercions les organisations qui ont jugé important de faire acte de solidarité avec ce combat. Nous continuerons à réclamer justice pour les victimes du choléra en répétant « Black lives matter ». Et nous affirmons également notre solidarité aux victimes de violence d’État raciale ou autres, aux USA et partout dans Ie monde.

La lutte pour l’égalité est internationale et nous saluons Ie combat de nos camarades et frères-soeurs noirs américains et de leurs alliés qui reconnaissent qu’il n’y a pas de place pour une humanité de seconde-zone. Nous condamnons les manœuvres diffamatoires et les mensonges d’État des institutions policières qui ont déjà menti de façon éhontée sur les causes de la mort de George Floyd, stratégie courante qui ne dupe personne, ainsi que les tentatives de salir I’image des victimes et des protestataires, afin de protéger les assassins et de réduire à de simples pilleurs les engagements populaires justes jusque dans leur colère et leur désobéissance civile. Nous observons d’ailleurs que des rassemblements clairement pacifiques sont violemment réprimés par des policiers sans remords sans frein et sans solidarité aucune (à quelques rares exceptions près). Nous observons que les policiers filmés en train de tuer ne sont inculpes que lorsque des émeutes ont eu lieu. Nous saluons toutes les stratégies de lutte pour la justice et pour l’égalité, qui exigent Ie respect de la vie humaine et Ie droit a la dignité, à la vie simplement.



Camille Chalmers

Économiste, professeur, représentant de la Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA), membre du réseau CADTM-AYNA

Autres articles en français de Camille Chalmers (14)

0 | 10

PAPDA

CADTM Haïti - Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

Traduction(s)